Les faux amis du black rot…

Le black rot, causé par le champignon Guignardia bidwellii, peut parfois causer des dégâts importants sur les cépages résistants.

« Les symptômes se manifestent tout d’abord sur les feuilles les plus basses de la vigne, car leur environnement est plus humide. Des petites taches, pouvant atteindre 10 mm de diamètre en fin d’évolution, apparaissent sur celles-ci, en général deux semaines après l’infection ; elles sont légèrement chlorotiques dans un premier temps, et de forme circulaire à plus ou moins polygonale (figure 1). Elles s’étendent progressivement et prennent une teinte d’abord grise puis brun clair, tandis que leur périphérie se borde d’un liseré brun foncé (figures 2 et 3). Lorsque les conditions sont favorables, de minuscules structures sphériques noires visibles à l’oeil nu se forment rapidement sur la face supérieure des feuilles (figures 4 et 5) : ce sont les pycnides de la forme imparfaite du champignon. Celles-ci sont disposées concentriquement à la périphérie des taches, ou parfois linéairement le long des nervures. Le nombre de taches présentes sur les feuilles peut varier de quelques lésions à un recouvrement quasi-total des limbes affectés. » (sources ephytia)

Attention à ne pas confondre ces symptômes avec des piqûres d’insectes ou encore des brûlures dues au souffre !

Voici quelques faux amis :

 

Plus d’information sur ephytia