Les objectifs

OsCar est né en janvier 2017. A l’heure où les premiers déploiements des cépages résistants au mildiou et à l’oïdium arrivent dans le vignoble français, il est essentiel d’acquérir des données et de partager des informations sur ces premières expérimentations en grandeur réelle.

L’utilisation de cépages résistants aux maladies foliaires (oïdium, mildiou) ouvre de nouvelles perspectives pour la viticulture. Associés à des conduites adaptées, ces cépages permettent de réduire jusqu’à 90% l’utilisation des fongicides contre les maladies aériennes.

L’aboutissement des programmes de création variétale en France et en Europe a conduit au classement de plusieurs cépages résistants INRA et étrangers, ce qui permet d’ores et déjà aux viticulteurs de planter des parcelles avec ces cépages. L’offre variétale ainsi que la dynamique de déploiement devraient s’accentuer dans les années à venir.

Le déploiement des cépages résistants soulève de nouvelles questions autour de 3 enjeux principaux :

  • la durabilité des résistances déployées et le risque de contournement entraînant une baisse d’efficacité de ces résistances ;
  • l’émergence de nouvelles maladies suite à la modification des pratiques de protection (diminution des intrants);
  • les itinéraires techniques optimaux à mettre en place pour la conduite de ces cépages.

Pour répondre à ces enjeux, l’INRA et l’IFV ont créé l’Observatoire national du déploiement des cépages résistants (OSCAR). Cet observatoire a deux missions principales :

  • Organiser la surveillance collective du déploiement afin d’anticiper les risques liées à l’évolution des populations de mildiou et d’oïdium et à l’émergence de nouvelles problématiques sanitaires ;
  • Organiser le partage d’expérience sur le comportement des cépages résistants dans différents systèmes de culture pour aider les viticulteurs à construire ces nouveaux itinéraires techniques.